Groupe des travailleurs
2 min. de lecture

Une gestion de projet intelligente pour les fusions et acquisitions

Trop souvent, les entreprises déplorent un niveau insuffisant en matière de gestion de projet de la part de leurs conseillers lorsqu’il s’agit de conclure des transactions. De nombreux conseillers se sont empressés de recruter des chefs de projet, pensant régler ainsi le problème. Bien que cette étape soit utile, elle peut se faire aux dépens d’une implication appropriée en termes de processus opérationnels sous-jacents et de questions culturelles. En collaboration avec plusieurs de nos clients, nous avons élaboré une méthode de gestion de projet différente et efficace, en tirant parti des technologies leaders sur le marché, afin d’assurer des ententes souples et fiables.

Défi

Les conseillers financiers sont rarement en cause lors de l’échec des transactions de fusions et acquisitions. Cependant, les clients remarquent souvent que dans un environnement à évolution rapide où il faut miser sur une entreprise, la différence entre les bons et les mauvais conseillers est flagrante. La plupart vous emmèneront à destination, mais ce qui compte, c’est la qualité du parcours.

Trop souvent, la réalisation d’un accord repose sur le talent et l’assiduité d’individus plutôt que sur une approche institutionnalisée développée avec le client et appliquée systématiquement.

Solution

Nous avons commencé notre processus par une enquête conduite par RSG Consulting sur l’avis des clients et des meilleures pratiques dans l’ensemble du secteur.

Les résultats furent analysés par une équipe pluridisciplinaire d’experts juridiques, de spécialistes des technologies, de cogniticiens et de gestionnaires de projets.

En collaboration avec un gestionnaire de projet expérimenté, l’équipe s’est attachée à la conception d’une meilleure solution.

Nous avons identifié les phases communes d’une transaction : portée, diligence, documentation et négociation, finalisation et post-finalisation.

Ces phases ont ensuite été évaluées en fonction des principaux critères des clients identifiés grâce à l’enquête, à savoir : planification des opérations, planification des ressources, gouvernance, mise en place de la transaction, contrôle des coûts et gestion des risques.

Nous avons élaboré une méthodologie qui distillait les meilleures pratiques dans l’ensemble de nos équipes transactionnelles les plus expérimentées dans la gestion de ces éléments récurrents.

Nous avons développé une solution de mise en œuvre avec la plateforme HighQ pour offrir aux clients une source unique et fiable pour toute transaction. L’époque des feuilles de calculs qui s’entassent dans les boîtes de réception est révolue.

Les clients ont à présent accès à :

  • un flux de travail standard (mais configurable), pour assurer une cohérence entre les apports et l’activité des juristes
  • une interface de tableau de bord, qui donne accès au client à toutes les informations de la transaction en temps réel, une meilleure visibilité et un meilleur contrôle
  • des outils de visualisation des risques, obtenus à partir des données saisies dans le système liées à la réalisation de la transaction. Le client a accès à une image synthétisée des risques liés au projet sans précédent.

La plateforme, DealHub, offre désormais aux clients une visibilité sur les phases distinctes de la transaction, et aide les juristes et les gestionnaires de projet à surveiller les performances par rapport aux prévisions. Elle comprend des outils pour gérer les problèmes non résolus, les résultats, les flux d’activités et les risques liés à la diligence raisonnable.

Résultat

Nous avons testé DealHub avec Embrace Healthcare sur une série de transactions d’une valeur cumulée de plusieurs centaines de millions de livres sterling. Les améliorations concrètes comprenaient :

  • la réduction du trafic de messagerie
  • une transparence des coûts accrue
  • une meilleure anticipation des problèmes et des informations critiques
  • des rapports standardisés

Depuis ce projet, nous avons utilisé DealHub sur plusieurs autres transactions et de nombreuses grandes entreprises font des recherches sur l’utilisation de la solution à l’échelle de l’entreprise, et sur la possibilité de la breveter pour des projets dans lesquels Pinsent Masons n’est pas impliqué.

Out-Law / Votre briefing quotidien